Actualités

Thomas Fersen, un passionné du ukulele

Thomas Fersen, un passionné du ukulele

« L'ukulélé est à la guitare ce que le string est au caleçon. » C’est certainement la citation de Thomas Fersen la plus connue. L’auteur compositeur interprète français a plus d’une corde à son arc puisqu’il joue de différents instruments musicaux dont le piano et la guitare. Mais dans ce billet, nous allons nous concentrer sur sa passion pour l’ukulélé.

Qui est Thomas Fersen ?

Commençons par une petite biographie de notre star française du ukulélé. Il est né le 4 janvier 1963 à Paris. Il est toujours resté discret sur son vrai nom. En ce qui concerne son célèbre nom de scène, l’artiste l’a adopté  en hommage au footballeur mexicain, Tomás Boy, et au comte suédois, Axel de Fersen, connu pour avoir été le favori de Marie-Antoinette. Thomas Fersen tient assurément sa passion pour la musique de son grand-père maternel qui était pianiste dans un salon de thé. L’artiste s’initie à la chanson paillarde dans son école primaire de la rue Julien-Lacroix. C’est en 1977, à l’âge de 14 ans, qu’il obtient sa première guitare, un cadeau de sa mère. Thomas Fersen sort son premier album, Le Bal des oiseaux, en 1993.

Quand Thomas Fersen commence-t-il à s’intéresser au ukulélé ?

Thomas Fersen est connu en tant que conteur et mélodiste unique en son genre. Il possède 10 albums à son actif. Il a reçu de nombreux prix pour ne citer qu’une victoire de la musique (Révélation masculine 1994) et la Grande médaille de la chanson de l’Académie Française (2018). Il joue de la guitare et du piano depuis son jeune âge, mais d’où lui vient cette passion particulière pour le ukulélé ? Peu après ses débuts, le chanteur avait pris l’habitude de clore ses concerts par une reprise au ukulélé de Michel Simon, de Tino Rossi ou de Fred Fortin. Mais il a arrêté de le faire au bout d’un moment. Vers la fin des années 1990, il redécouvre la magie de ce petit instrument musical en voyant Joseph Racaille en jouer sur le titre Bijou. Depuis, Thomas Fersen ne peut plus se passer du ukulélé.

Des chansons de Thomas Fersen écrites pour le ukulélé

En 2008, Thomas Fersen a sorti son septième album composé de 11 chansons écrites au ukulélé. L’opus est intitulé Trois petits tours et l’un des morceaux porte un titre très évocateur : Ukulélé. En voici un extrait des paroles :

Quand le monde est trop brouillon

Je sors mon petit grillon

Quand le monde est barbelé

Je sors mon ukulélé

Cela montre bien l’importance ou plutôt le rôle de l’ukulélé dans la vie de Thomas Fersen. C’est lui-même qui joue du ukulélé soprano sur toutes les chansons, accompagné de son arrangeur, Pierre, qui joue du ukulélé baryton et de la mandoline. Le chanteur définit le ukulélé comme un instrument d’accompagnement passe-partout qui n’a jamais limité son choix de reprises lorsqu’il voulait en faire. Il suffit juste de trouver la rythmique adaptée à chaque morceau pour respecter le balancement. Selon lui, « Le ukulélé procure une tension, une énergie qui n'est pas une question de volume. »


Article précédent Article suivant