Actualités

Comment lire une tablature de ukulele?

Comment lire une tablature de ukulele?

Très répandues dans l’univers des instruments à cordes, les tablatures sont des supports utiles et pratiques. Elles permettent, en effet, au musicien de jouer une chanson sans connaître les notes.

L’outil correspond à une représentation visuelle du manche de l'instrument. Le système de notation est composé de caractères et de nombres qui ont été conçus pour permettre aisément à l’utilisateur de le lire, de le comprendre et de l’interpréter.

Dans le cas particulier du ukulélé, le système de tablature présente certaines spécificités que tout joueur doit connaître s’il veut réellement parvenir à maîtriser l’instrument.

Lire une tablature de ukulélé : les indications et les points de repère à retenir

La tablature de ukulélé s’apparente, d’une manière simple, à celle d’une guitare basse 4 cordes. Les 4 lignes représentent les cordes de l'instrument. La ligne la plus basse correspond à la 4ème corde, la corde la plus haute. La ligne la plus haute, quant à elle, concorde avec la toute première corde (la corde la plus en bas).

Chaque numéro représente une case du ukulélé. Ces chiffres sont des informations essentielles, car ils indiquent sur quelles cases et sur quelles cordes jouer les notes. Les lettres affichées au-dessus de la tablature, elles, servent à donner le nom de l'accord (ou de sa fondamentale). La lecture des éléments se fait de gauche à droite. Et dans le cas où plusieurs notes sont les unes au-dessus des autres, il faudra en conclure qu’elles doivent être jouées simultanément.

La tablature indique aussi les notations des effets et des techniques. En interprétant ces supports, le joueur pourra faire des effets avec ses doigts (faire vibrer la corde, glisser d’une case à l’autre ou créer un effet de percussion en frappant sur le ukulélé). Parmi les principaux symboles à retenir, vous avez :

  • B (ou représenté par une flèche) : pour le bend qui est très utilisé dans les solos.
  • V (ou représenté par une petite vague) : pour le vibrato.
  • H avec une petite liaison entre deux notes : pour le hammer-on.
  • P : pour le pull off.
  • Les slides « / » (pour un glissé vers le bas du manche) et « \ » (pour un glissé vers le haut du manche). Le slide peut être noté S dans certains cas.
  • X : pour les « notes mortes » et les effets de percussions ou tchac.

Les symboles rythmiques

Les symboles rythmiques (les fameuses noires, rondes et blanches) sont aussi indiqués sur les tablatures de ukulélé. Cependant, les systèmes de notation sont en général très imprécis pour ce qui est de la durée des notes et du rythme.

Le joueur devra donc connaître la musique pour pouvoir identifier le bon rythme à adopter et, ainsi, savoir quand jouer les notes et la façon dont il faut les jouer. Dans tous les cas, l’astuce consistera à savoir compter les temps.


Article précédent Article suivant